V.D.I.C sprl
Av. Werner Marchand, 19
1450 Chastre Blanmont
BELGIQUE

Tél. : +32 (0) 10 65 15 62
Fax : +32 (0) 10 65 15 62

La démocratie en question

22 février 2010

La démocratie en question

La qualité est intimement liée à la statistique, quoi de plus naturel puisque les pionniers en la matière sont tous issus de ce milieu, JURAN, TAYLOR, DEMING, etc. pour ne citer que les plus connu.
Le métier ce conseil en management de la qualité m’oblige par très certainement déformation professionnelle à m’interroger également sur ce qui m’entoure et ceux qui nous gouvernent, ne sont-ils pas de super manager qui gèrent des millions de vie.
Pourtant tout comme dans pas mal d’organisation ces mêmes managers choisissent très souvent de manipuler les chiffres, les résultats statistiques et les indicateurs, brefs à leur tordre le cou, pour arriver à les présenter comme ils aimeraient qu’ils soient.
Nous pourrons dire que finalement c’est un comportement humain et comme le dit l’adage populaire « le chef n’a-t-il pas toujours raison »
Néanmoins, je pense que nous sommes en droit de nous poser certaines questions et voir même à tenter d’y répondre, ce qui finalement est l’objectif de ma réflexion ci-après.

Qu’est-ce que la démocratie :

Selon le dictionnaire de LARIVE & FLEURY de 1898

Démocratie :
Gouvernement dans lequel le peuple est souverain

Selon l’encyclopédie WIKIPEDIA

La démocratie désigne le régime politique, ou plus largement un corpus de principes philosophiques et politiques voire le phénomène social égalitaire, dans lequel le peuple est souverain et détient le pouvoir collectivement.

Nous voyons donc que même dans la définition nous avons introduit des nuances et donc cette notion de démocratie également évolue, cette évolution comme toutes les évolutions se retrouve généralement en décalage avec la réalité.
Le monde évolue plus vite que les mentalités donc cette évolution induit un décalage également dans la compréhension.

Lorsque l’on parle de démocratie on voit et imagine ce qu’elle représente selon d’ancien stéréotype, mais qui est en décalage avec ce qui existe.

De plus si nous voulons parler de démocratie et de représentabilité de la population, nous devons ici faire intervenir les notions de statistique je vous donne un petit exemple assez simple à comprendre que vous pouvez retrouver sur le site suivant http://www.astro.ulg.ac.be/cours/magain/stat/stat41.html

Echantillons représentatifs et échantillons biaisés
Le but principal de la statistique est de déterminer les caractéristiques d’une population donnée à partir de l’étude d’une partie de cette population, appelée échantillon.
La façon de sélectionner l’échantillon est aussi
importante que la manière de l’analyser

Il faut que l’échantillon soit représentatif de la population. L’échantillonnage aléatoire est le meilleur moyen d’y parvenir. Un échantillon aléatoire est un échantillon tiré au hasard dans lequel tous les individus ont la même chance de se retrouver. Dans le cas contraire, l’échantillon est biaisé. Un petit échantillon représentatif est, de loin, préférable à un grand échantillon biaisé.
Exemple:
Nous désirons déterminer la taille moyenne des étudiants de 2e candi. Commu. (97-98) qui étaient présents au 1er cours de statistique, à partir d’un échantillon de 10 individus.
(la réponse exacte, pour la population totale de 86 étudiants, est de 174,0 cm).
Mus par une bonne intention, sachant que les garçons sont, en général, plus grands que les filles, nous choisissons un échantillon contenant autant de filles que de garçons.
Soient 5 filles et 5 garçons choisis au hasard:
Taille des filles
171(cm)
165(cm)
173(cm)
174(cm)
Taille des garçons
193(cm)
166(cm)
187(cm)
180(cm)
185(cm)
178(cm)
A partir de cet échantillon de 10 individus, nous obtenons une taille moyenne de 177,2 cm, soit 3,2 cm de plus que la valeur exacte.
Avons-nous procédé correctement au choix de l’échantillon, sachant que la population contient 51 filles et 35 garçons ?
Non, car chaque garçon avait plus de chances d’être choisi que chaque fille.
En effet, les 5 garçons étant tirés au hasard dans une population de 35 individus, chacun d’eux avait 5 chances sur 35 d’être choisi, soit une probabilité de 5/35 0.143.
Les 5 filles étant choisies dans une population de 51 individus, chacune d’entre elles avait 5 chances sur 51 d’être choisie, soit une probabilité de 5/51 0.098, donc nettement plus faible que pour les garçons. Nous avons biaisé l’échantillon en faveur des garçons. Il n’est donc pas surprenant que nous obtenions un résultat trop élevé. La manière correcte de procéder est de choisir au hasard dans toute la population, sans considération du sexe.

Un tel tirage au hasard a donné les tailles suivantes (en cm):
187,165,180,168,165,160,174,183,168,176
La moyenne de l’échantillon est de 172,6 cm
Elle est plus proche de la valeur exacte (erreur de -1,4 cm au lieu de +3,2 cm)
[En fait, vu les petits échantillons utilisés, le hasard aurait pu donner un résultat inverse. Ce sera beaucoup moins probable pour de grands échantillons. Le raisonnement est néanmoins valable en toute généralité.]
Une autre manière de procéder est d’utiliser la technique des quotas.
Sachant que la population étudiée contient 35/86 40 % de garçons et 51/86 60 % de filles, nous pourrions nous assurer que l’échantillon respecte les mêmes proportions, soit 4 garçons et 6 filles.

Donc la question est :

Est-ce que la démocratie telle que nous la connaissons soit réellement représentative de la population ou l’échantillon est-il biaisé ?

Je pense qu’en tant que citoyen nous sommes en droit de nous poser la question :

Ne sommes-nous pas en train de nous tromper ?

Je crois sincèrement que la démocratie telle que nous la connaissons n’est pas adaptée et porte en son sein les germes de sa destruction si nous n’y remédions pas.

Reprenons une phrase qui avait été dites par Jacques BREL dans le film mon oncle BENJAMIN.

En démocratie si tu as 11 personnes dont 10 cons ce sont toujours les cons qui ont raisons.

C’est d’un raisonnement implacable et finalement il a raison, si vous voulez être élu vous avez intérêt à avoir un dialogue plus proche de la majorité que de la minorité donc si je veux rassembler les voix de l’extrême droite je dois avoir un dialogue populiste.

Mais également si nous devons faire un échantillon par exemple pour savoir si nous sommes en bonne santé, mais que avant de commencer on place dans sa balance un %age significatif de personnes en bonne santé il est évident que le résultat sera meilleur, mais même une étude à 100%, l’échantillon sera biaisé.
De même si je veux réduire le taux de chômeur indemnisé en les plaçant sur le CPAS nous allons immanquablement avoir de meilleurs chiffres.

En fait le parti politique essaye par tous les moyens de mettre de leur côté un maximum de votant en politisant au maximum les nominations etc.

Il faudrait absolument rééquilibrer la balance pour redynamiser la politique également.
Pour cela nous devons donc réfléchir à comment obtenir un échantillon représentatif de la population non biaisé.

Si nous supprimons le droit de vote des fonctionnaires quels qu’ils soient, on les libère du Joux et de la dépendance politique, il sera donc moins facile voir même impossible de créer un système politique « voir CHARLEROI, très bonne illustration de ce que je veux faire comprendre ».
Si ils font partie du service publique ils doivent servir le publique et pas le parti politique qui l’a nommé.

La réaction sera que finalement il ne sert à rien de plomber les budgets de l’état pour des personnes qui ne rapportent rien politiquement, l’intérêt se plaçant alors sur les résultats et plus sur les moyens.
Cela devrait être pareil pour les hommes politiques voir leur famille directe enfant et épouse.
Ils s’engagent à servir donc ils n’ont pas à voter pour eux mais démontrer qu’ils sont efficaces pour que la population continue à leur faire confiance.

Ils doivent être jugés sur leurs actes et les résultats qu’ils obtiennent par sur leur capacité à soumettre un maximum de citoyen à leur volonté et/ou de créer des liens de dépendance directe et indirecte.

Rien que cela rééquilibrerait la balance, c’en serait fini de ces réflexions « inutile de voter c’est toujours les mêmes », cette fois les citoyens auraient réellement la possibilité d’opérer des changements et ils se pourraient même qu’il s’implique un peu plus dans la politique elle-même.

Nous pourrions encore affiner l’analyse pour atteindre cette fois une démocratie représentative avec un échantillon représentatif non biaisé en étroite collaboration avec des spécialistes des statistiques.
Ces mêmes personnes devraient également servir pour dénoncer les tentatives de perturbation qui ne manqueront pas d’apparaître.

Actuellement nous sommes, surtout les hommes politiques et leur parti, englué dans un système qu’ils ont pervertis au fil des années les conditions initiales du droit de vote au suffrage universel de l’origine n’a rien à voir avec les conditions actuelles.
A l’époque rien n’existait et ils ont donc dû travailler sérieusement puis par la suite volontairement ou non, ce n’est pas mon propos le suffrage universel à progressivement été perverti et donc nous avons induit un vice de fonctionnement en son sein, le monde a changé, la société a changé les hommes ont changé et finalement les règles sont restées, il est temps de revoir la copie on continue à fonctionner avec des règles d’un autre âge et donc encore une fois voici ma question :

Sommes-nous encore un pays démocratique au sens le plus strict du terme ?

Sénégal

14 mai 2008

senegal

Le Sénégal est un pays d’Afrique de l’Ouest appartenant à l’Afrique sub-saharienne. Il est bordé par l’océan Atlantique à l’ouest, la Mauritanie au nord et à l’est, le Mali à l’est et la Guinée et la Guinée-Bissau au sud. La Gambie forme une quasi-enclave dans le Sénégal, pénétrant à plus de 300 km à l’intérieur des terres. Les îles du Cap-Vert sont situées à 560 km de la côte Sénégalaise.

Le pays doit son nom au fleuve qui le borde à l’est et au nord et qui prend sa source dans le Fouta Djallon en Guinée. Le climat est tropical et sec avec deux saisons : la saison sèche et la saison des pluies.

Pendant la période coloniale, plusieurs comptoirs appartenant à différents empires coloniaux s’établissent le long de la côte. La ville de Saint-Louis devient capitale de l’Afrique occidentale française puis ce sera la ville de Dakar en 1902 laquelle deviendra ensuite la capitale de la république Sénégalaise au moment de l’indépendance en 1960.

Depuis 2000, le président du pays est Abdoulaye Wade. Intégré aux principales instances de la communauté internationale, le Sénégal fait également partie de l’Union africaine et de la Communauté des États sahélo-sahariens.

Lire le reste de cet article »

Grèce

14 mai 2008

grece

La Grèce (en grec ancien et katharévousa Ἑλλάς Hellás, en grec démotique Ελλάδα Elládha), la République hellénique pour les usages officiels (Ελληνική Δημοκρατία Ellinikí Dhimokratía) est un État d’Europe du Sud, situé dans la péninsule balkanique.

La Grèce a des frontières avec l’Albanie, l’ex-République yougoslave de Macédoine, la Bulgarie et la Turquie. La mer Ionienne à l’ouest et la mer Égée à l’est, parties de la mer Méditerranée, encadrent le pays qui compte près de 6 000 îles et îlots, indissociablement liées à la civilisation et aux traditions grecques.

La Grèce est membre de l’OTAN, de l’Union européenne depuis 1981 et de la zone euro depuis 2001.

La Grèce est considérée comme le berceau de la culture européenne. C’est sur son territoire et dans ses cités que dans l’antiquité seraient nées la philosophie, la démocratie, le théâtre. On lui doit aussi l’invention des Jeux olympiques.

L’Empire byzantin fut aussi un empire grec.

C’est en 1830 que le premier État grec indépendant de l’ère moderne vit le jour, suite à une guerre d’indépendance contre l’Empire ottoman.

Lire le reste de cet article »

Roumanie

14 mai 2008

roumanie

La Roumanie (roumain România) est un État d’Europe de l’Est, située au carrefour de l’Europe Centrale (46%: la Transylvanie (région), la Crisana, le Banat roumain, la Marmatie et la Bucovine), de l’Europe du Sud (38%: la Valachie et la région balkanique Dobroudja) et de l’Europe de l’Est (16%: la région de Moldavie sans la Bucovine), membre de l’Union européenne et de l’OTAN. Possédant un héritage latin, ce pays est entouré par des pays slaves comme la Bulgarie, la Serbie ou l’Ukraine et par la Hongrie. Il est bordé par la mer Noire au sud-est. Au nord-est, un petit pays également à majorité roumanophone, la République de Moldavie, ne fait plus partie de la Roumanie depuis 1944. La Roumanie, qui est le 7e pays le plus peuplé de l’Union européenne et le 9e par sa superficie, est aussi un pays stratégique pour l’Union européenne, vues ses relations étroites avec les pays de la mer Noire.

La création de la Roumanie date du XIXe siècle, son territoire actuel du XXe siècle, et résulte, comme dans le cas de l’Italie ou de l’Allemagne, de la réunion d’anciennes principautés médiévales : Valachie, Moldavie (1859) et Transylvanie (1918). Mais les Roumains, qui s’identifient surtout par leur langue latine, se considèrent plus volontiers les héritiers de l’ancienne Dacie (pays des Thraces du nord, conquis par l’empereur romain Trajan en 109) ou de l’Empire romain. Une autre composante de l’identité s’enracine dans l’Empire romain d’Orient dit « empire byzantin » dont les Roumains ont hérité leur foi, orthodoxe à 80%. C’est toutefois la France des Lumières qui a inspiré la création de la Roumanie moderne avec ses idéaux d’émancipation et de progrès. Plusieurs influences moins démocratiques ont par la suite marqué le pays : celle nationaliste des années 1930 et celle communiste de l’Union soviétique dans la seconde moitié du XXe siècle jusqu’en 1989.

Pendant la période de transition qui a abouti à son adhésion à l’Union européenne le 1er janvier 2007, la Roumanie est devenue l’un des alliés des États-Unis dans la lutte contre le terrorisme. Pendant cette période de contradictions, la société roumaine a été bouleversée dans les domaines politique, économique et culturel entre des courants traditionnels et des courants modernes qui ont été tantôt d’inspiration occidentale, tantôt venant de l’intérieur, et souvent un mélange des deux. On peut remarquer notamment l’apparition d’un nombre important d’entreprises et d’entrepreneurs, qui ne sont pas tous issus de la nomenklatura, et même si la plupart de ces entreprises ne sont pas très compétitives à l’international, le développement est visible : le commerce prospère, la construction explose (ainsi que le nombre de voitures), les voies de communication s’améliorent (même si on peut regretter le choix du tout-routier au détriment du rail), l’équipement des ménages se modernise…

Le roumain, de syntaxe latine, compte environ 18% de mots venus des langues slaves voisines, mais 75 % du lexique est également d’origine latine. Les Roumains comprennent spontanément 80% de l’italien (et encore plus le napolitain) même sans l’avoir appris, et plus d’un quart de la population roumaine comprend et parle le français. La Roumanie est donc un pays francophone très importante, elle a d’ailleurs accueilli le XIe Sommet de la Francophonie en 2006.

Lire le reste de cet article »

Bénin

9 mai 2008

Bénin

Le Bénin est un pays d’Afrique occidentale qui couvre une superficie de 112 622 km² en s’étendant sur 670 km, du fleuve Niger au nord à la côte atlantique au sud. Le Bénin comptait 7 513 946 habitants en 2006. Il a comme voisin, le Togo à l’ouest, le Nigeria à l’est et le Niger et le Burkina au nord.

Le Bénin a accédé à l’indépendance complète le 1er août 1960, sous la dénomination de république du Dahomey, avant de prendre son nom actuel en 1975. Les pouvoirs furent transmis au président Maga par le ministre Louis Jacquinot. La capitale officielle est Porto-Novo ; Cotonou étant la capitale économique.

Le pays (surnommé un temps le « Quartier latin de l’Afrique » ) a comme langue officielle le français et comme monnaie le franc CFA. Le régime du Bénin est présidentiel et son chef d’État est Boni Yayi qui a succédé à Mathieu Kérékou lors des élections du 19 mars 2006.

Depuis la fin du régime marxiste-léniniste en 1989, le Bénin possède une image très forte de pays démocratique dans toute l’Afrique subsaharienne, le pays est en effet un des pionniers du multipartisme africain.

Lire le reste de cet article »

La République Démocratique du Congo

9 mai 2008

La République Démocratique du Congo

La République Démocratique du Congo est le troisième plus vaste pays d’Afrique et le plus peuplé d’Afrique centrale. Elle est également appelée « Congo-Kinshasa » pour la différencier de son voisin la République du Congo ou « Congo-Brazzaville », ou encore simplement Congo quand la situation ne prête pas à confusion. C’était autrefois le Congo-Léopoldville, de l’ancien nom de sa capitale Kinshasa.

Il s’étend de l’océan Atlantique au plateau de l’est et correspond à la majeure partie du bassin du fleuve Congo. Le nord du pays est un des plus grands domaines de forêt équatoriale au monde, l’est du pays borde le grand rift est-africain, domaine des montagnes, des collines, des grands lacs mais aussi des volcans. Le sud et le centre, domaine des savanes arborées, forment un haut plateau riche en minerai. À l’extrême ouest, une quarantaine de kilomètres au nord de l’embouchure du fleuve Congo s’étale une côte sur l’océan Atlantique. Le pays partage ses frontières avec l’enclave de Cabinda (Angola) et la République du Congo à l’ouest, la République centrafricaine et le Soudan au nord, l’Ouganda, le Rwanda, le Burundi et la Tanzanie à l’est, la Zambie et l’Angola au sud.

Ces frontières sont dues aux conquêtes de Léopold II de Belgique, qui légua son territoire à la Belgique en 1908. L’indépendance intervint en 1960 après une colonisation belge qui a amélioré graduellement la situation des habitants. Joseph-Désiré Mobutu prend le pouvoir en 1965, et transforme la République en dictature. Par souci d’authenticité africaine le pays a été rebaptisé Zaïre de 1971 à 1997. En 1997 une coalition dirigée par Laurent-Désiré Kabila renverse Mobutu, mais les coalisés se brouillent, plongeant le pays dans un des conflits les plus meurtriers depuis la Seconde Guerre mondiale.

Plus de 500 ethnies de groupes noirs africains différents forment la population du pays. C’est une ancienne colonie belge : le Congo belge, indépendant depuis 1960. Son économie est principalement du secteur primaire (agriculture et exploitation minière). Le français est sa langue officielle et quatre langues bantoues (kikongo, lingala, tchiluba, swahili) sont des langues nationales.

Lire le reste de cet article »

La République Française

9 mai 2008

France

La France, ou la République française pour les usages officiels, est un pays dont la métropole se situe en Europe de l’Ouest, et qui possède des territoires à divers endroits du Globe. La France est membre de l’Union européenne.

De tous les grands États européens, elle est le plus anciennement constituée. Sa capitale est Paris. Le pays, en incluant les territoires situés outre-mer, a une superficie de 675 417 km² et une population d’environ 64,5 millions d’habitants. Le français est la langue officielle de la République et l’on y compte 77 langues régionales.

La France est en 2006 la sixième puissance économique mondiale ; elle est sans doute passée cinquième en 2008. Son économie est de type capitaliste avec une intervention étatique non négligeable depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Néanmoins, depuis le milieu des années 1980, des réformes successives ont entraîné un désengagement progressif de l’État de plusieurs entreprises publiques.

Membre du Conseil de l’Europe, c’est l’un des pays fondateurs de l’Union européenne, de la zone euro et de l’espace Schengen. Elle est l’un des cinq membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies et fait partie du Groupe des huit (G8), de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), de la Francophonie et de l’Union latine.

Militairement, la France est membre de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN). lle s’était retirée, en 1966, de l’organisation militaire intégrée, pour y revenir partiellement en 2002. La France fait partie des nations disposant de l’ Arme nucléaire.

Au cours du « Grand Siècle », la France a été façonnée par les arts et la philosophie. Berceau des « Lumières », elle a influencé les révolutions américaines, puis la Révolution française a insufflé l’élan et l’exemple démocratique dans le monde entier, développant des valeurs de liberté, d’égalité et, depuis 1905, de laïcité. Du fait des explorations de la Renaissance, des XVIIIe et XIXe siècles, la France a diffusé sa culture et sa langue à de nombreux peuples, au Canada, en Afrique, mais aussi dans quelques régions du Moyen Orient, d’Asie et du Pacifique.

Lire le reste de cet article »

Le Royaume de Belgique

29 avril 2008

EU_location_BEL

Le Royaume de Belgique (Koninkrijk België en néerlandais, Königreich Belgien en allemand), est un État d’Europe de l’Ouest. Il est un membre fondateur de l’Union européenne dont il accueille les principales institutions, ainsi que celles d’autres organisations internationales comme l’OTAN. La Belgique couvre une superficie de 30 528 km2 avec une population d’environ dix millions et demi d’habitants.

À cheval sur la frontière culturelle entre l’Europe latine et la germanique, ses deux plus grandes régions sont la région néerlandophone au Nord appelée Flandre, avec 58% de la population, et la région francophone au Sud appelée Wallonie, où 34% de la population habitent. La Région de Bruxelles-Capitale, officiellement bilingue mais avec une grosse majorité francophone, est une enclave située en Région flamande à quelques kilomètres de la Région wallonne et abrite environ 10% de la population. Une petite communauté germanophone existe dans l’est du pays. La diversité linguistique et les problèmes communautaires qui y sont liés ont eu une incidence sur l’histoire politique du pays et sur son système politique complexe.

La quasi-totalité de son territoire a été rassemblée dans une même entité politique par les ducs de Bourgogne au XVe siècle, avant de passer aux mains de diverses puissances européennes (Espagne, Autriche, France, Pays-Bas) et d’enfin accéder à l’indépendance en 1830 (Révolution belge). L’histoire récente du pays a été marquée par une industrialisation précoce, par la colonisation du Congo, par les deux guerres mondiales et par l’émergence de conflits politiques entre les deux principales communautés linguistiques du pays, les Flamands et les francophones.

La Belgique est un État fédéral depuis 1994. Elle a trois langues officielles: le néerlandais, le français et l’allemand. C’est une monarchie constitutionnelle dont le souverain actuel est le roi Albert II, 6ème roi des Belges. Elle est membre fondateur de nombreuses organisations internationales, notamment des Nations unies, de l’Union européenne et de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord. Son territoire abrite le siège de ces deux dernières institutions.

Environ 59 % de la population parle le néerlandais et 40 % parle le français. Les germanophones représentent moins d’un pour cent. La Belgique est un pays de tradition catholique romaine, mais a connu ces dernières années une forte déchristianisation.

Lire le reste de cet article »