V.D.I.C sprl
Av. Werner Marchand, 19
1450 Chastre Blanmont
BELGIQUE

Tél. : +32 (0) 10 65 15 62
Fax : +32 (0) 10 65 15 62

Ouidah

9 juin 2008

Ouidah a été l’un des principaux points d’embarquement des esclaves vers les Amériques. On estime à près de 2 millions les esclaves partis depuis la côte du Bénin (11 millions pour toute la traite occidentale).

Ils étaient rassemblés sur une place pour y être vendus. Puis, ils parcouraient enchaînés les quelques kilomètres qui les séparaient de la plage : c’est le début de la route des esclaves. Enchaînés les uns aux autres, ils montaient dans des canots. maison-ouidahPersuadés que les négriers blancs allaient les manger, certains préféraient se jeter à la mer et mourir noyés. Les autres étaient entassés dans les cales des navires et devaient souffrir de la longue traversée vers le nouveau monde.

Cette ville a connu 4 forts : le fort français, le fort portugais, le fort allemand et le fort suédois. Seul l’ancien fort portugais, datant de 1721, est encore visible. Il abrite le Musée historique de Ouidah.

Ouidah abrite différents monuments :

ouidah

  • La Porte du Non Retour en mémoire de la période esclavagiste.
  • Un monument pour le jubilé de l’an 2000 (à droite).
  • Différentes sculptures (une huitaine) marquent l’ancien chemin qui était pris par les esclaves.
  • La forêt sacrée de Kpasse.
  • Le Temple Vaudou des Pythons.
  • La première cathédrale du Bénin.

Depuis 1998, le 10 Janvier à Ouidah marque la traditionnelle fête du Vodoun (Vaudou).

Pas de commentaire »

No comments yet.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URL

Leave a comment